google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Accueil / ACCUEIL / Instinct Killers : « Flavour pensait qu’on vivait en Europe » dixit Lil Sacko
Instinct Killers

Instinct Killers : « Flavour pensait qu’on vivait en Europe » dixit Lil Sacko

Ce Mercredi le groupe Instinct Killers était dans les locaux de la RFI dans l’émission “Couleurs Tropicales” avec le célèbre animateur Claudy Siar. Le duo Fish Killer et Lil Sacko ont répondu aux questions des auditeurs, de Claudy Siar et Celine Guillaume. 

Actuellement en tournée européenne pour la promotion de l’album “Genre  Genre” le groupe Instinct Killers était de passage dans la Génération consciente, la libre antenne avec Claudy et Celine. L’historique du groupe, le manque de soutien de l’État guinéen,  les couleurs du nouvel album, les différentes collaborations mais aussi les projets futur, bref tout à été débattu dans le studio de RFI.

Parlant des différentes collaborations, un des auditeurs de la génération consciente a posé la question à savoir comment s’est passé la collaboration avec Flavour un morceau qui n’a toujours pas vu jour d’ailleurs, est ce que le nigérian avait demandé beaucoup d’argent.

« Non, non… pas du tout, les gars c’est des gentlemen. À la base c’était pas seulement Flavour, you know, il y’avait au moins 3 ou 4 artistes nigérians qu’on avait cité. Mais ce sont de bons gars, ils nous ont vu, ils ont vu nos clips, avec nos fans et ils ont cru en nous, cru a ce que nous faisons parce que c’est des superstar donc ils posent pas avec n’importe qui…Ils ont vu que nous sommes capable de mobiliser 60.000 à 80.000 personnes chez nous et tous les artistes ont besoin du public donc là du coup Flavour était partant. Le mec (Flavour ndlr) était étonné il pensait qu’on vivait en Europe. Par rapport à notre fashion, de la manière dont on bougeait et tout, puis on lui a dit qu’on vivait en Afrique, on vient en Europe pour des concerts puis on rentre en Guinée». répond Lil Sacko.

Concernant la question  de savoir si le groupe vivait de leur art, Fish Killer a répondu de façon affirmative. « Avant on payait pour rentrer dans les concerts, maintenant on nous paie pour jouer».

Pour les projets futur, le groupe a annoncé la venue l’artiste Patoranking pour un concert géant sur l’esplanade du palais du peuple de Conakry.

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0