Home / ACCUEIL / PANAF : Le festival à nouveau victime de son propre succès !
PANAF : Le festival à nouveau victime de son propre succès !
Le festival PANAF interrompu par la police allemande

PANAF : Le festival à nouveau victime de son propre succès !

La quatrième édition du festival le plus prisé auprès de la diaspora guinéenne en Europe s’est soldé par un fiasco sans pareil ce 3 novembre à Dortmund en Allemagne. Alors que les vedettes de la soirée étaient attendus sur scène, policiers et pompiers allemands sont intervenus en nombre pour mettre un terme à cette messe culturelle. Une billetterie envahie et l’incivilité des spectateurs seraient les causes de l’interruption de ce concert clôture de la quatrième édition du festival PANAF.

Cacophonie à l’entrée du Festival PANAF

Belle brochette d’artistes guinéens et nigérians (Takana Zion, Azaya, SMI Silatigui, Ibro Gnamet, Delykaba Bintou, Mamadou Thug, Doura Barry et Bracket), grande salle, scène, sonorisation et lumière de haut standing, tout était réuni ce samedi à Dortmund pour offrir un beau concert au public de cette édition du festival PANAF qui s’était pourtant mobilisé en masse pour célébrer la culture guinéenne et africaine. Tout se passait bien jusqu’aux environs de 1h du matin quand une grosse cacophonie a éclaté entre spectateurs à l’entrée de la salle de spectacle qui servait à la fois de billetterie et d’entrée principale pour le concert. Comme le malheur ne vient jamais seul, l’alarme incendie de la salle a également été déclenchée par des fumeurs que se sont donnés à cœur joie à la fumette dans une salle totalement couverte et équipée d’un dispositif de sécurité incendie. Aussitôt alertés, pompiers et policiers se sont précipités sur les lieux pour constater les faits avant de mettre un terme à la soirée qui promettait pourtant une ambiance festive.

Le public venu assister au festival PANAF à Dortmund

De sources présentes sur les lieux, la billetterie a été débordée par le public qui s’était attroupé à l’entrée principale. D’un autre côté, on parle également de l’incivilité du public guinéen qui a débouché à la bagarre et à un désordre monumental, comme c’est d’ailleurs souvent le cas quand la communauté guinéenne se mobilise en Europe pour des festivités de grandes ampleurs. On nous apprend aussi que la dizaine d’agents de sécurité employés pour sécuriser l’intérieur de la salle de spectacle a faibli face à des jeunes surexcités semant le désordre dans la salle. Du coté des organisateurs, Dimoh Prod et Jonxion Cultures pratiquement démoralisés face à la finalité de cette quatrième édition crient au sabotage sciemment orchestré par les jeunes guinéens et promoteurs de Dortmund. Pour appuyer cette thèse, un proche de l’organisation affirme avoir aperçu des jeunes qui fumaient délibérément en dessous des détecteurs de fumée.  En attendant de voir claire dans cette affaire, c’est un public profondément déçu qui a été dispersé ce samedi à Dortmund par la police allemande.

Face à ce fiasco du festival PANAF, c’est le professionnalisme d’une corporation et l’incivilité de toute une jeunesse qui sont mis à mal. Deux problématiques qui méritent d’être solutionnées avant d’espérer voir les artistes guinéens réaliser de grandes scènes à l’international car nul ne peut prendre le risque de s’aventurer sur ce terrain très glissant.

Amadou II BARRY, chroniqueur musique & culture

www.visionjeunes.com

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Scroll To Top