Home / ACCUEIL / Les Récréâtrales 2018 : “Les Inamovibles”, texte lauréat au Prix RFI Théâtre, mis en lecture
Les Récréâtrales 2018 : “Les Inamovibles”, texte lauréat au Prix RFI Théâtre, mis en lecture
Ibrahima Bah ''Ibro'' perché dans un arbre pour la lecture du texte "Les Inamovibles"

Les Récréâtrales 2018 : “Les Inamovibles”, texte lauréat au Prix RFI Théâtre, mis en lecture

“Les Inamovibles” texte du béninois Sedjiro Giovanni Houansou, lauréat du Prix RFI Théâtre 2018, écrit en résidence à Conakry lors du Festival Univers des Mots, est mis en lecture ce dimanche 28 octobre au quartier Bougsemtenga à Ouagadougou. Nombreux étaient ceux qui ont effectué le déplacement pour suivre ce chef d’oeuvre.

Le Festival des Récréâtrales de Ouagadougou suit son bout de chemin. Une occasion de séduire le public, mais aussi d’intéresser les directeurs de théâtre qui peuvent donner un sérieux coup de pouce à une pièce. Cette opportunité de rencontrer le public et les gens de théâtre se vaut d’une grande particularité dans ce Festival. Les organisateurs ont décidé de ramener le théâtre au public pour le rendre beaucoup plus accessible. 

Pour ce dimanche 28 octobre, les comédiens ont introduit la scène par des chants et une distribution de thé aux participants qui pour la plupart sont des hommes de théâtre et de médias. Après quelques minutes, voici la lecture du texte “Les Inamovibles” qui commença sous l’œil  vigilant et attentif de son auteur et du directeur des Récréâtrales, Aristide Tarnagda.

Les Inamovibles” est un texte où l’absurde, l’humour, le concret et le politique se mêlent pour parler de l’autre côté de la rive. Un texte écrit en hommage à tous ceux qui ont disparu sur la route migratoire Sud-Nord. C’est un texte dans lequel l’auteur raconte l’histoire de Malik qui meurt de honte à l’idée de rentrer au pays, vaincu. Il raconte également l’histoire de Lamine qui a été jeté à l’eau au milieu de la méditerranée,  et qui cherche à rentrer. Le retour des clandestins est quasi impossible, et même quand certains reviennent, ils ne sont jamais entiers. Il raconte l’espoir et la peur de ceux qui attendent le retour de leur fils. Dans “Les inamovibles”, l’espace est métamorphosé et le temps est aboli. 

Le public est resté attentif jusqu’au dernier mot du texte avant d’acclamer les lecteurs. Après le discours de remerciement, la suite du programme a été donnée par Aristide Tarnagda, directeur des Récréâtrales.

Mamadou Alpha BALDE envoyé spécial à Ouagadougou (Burkina Faso)
[email protected]
Visionjeunes.com

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Scroll To Top