Home / ACCUEIL / Rétrospective 2017 : Est-il possible de replonger la Guinée dans ses heures de gloires ?
Rétrospective 2017 : Est-il possible de replonger la Guinée dans ses heures de gloires ?

Rétrospective 2017 : Est-il possible de replonger la Guinée dans ses heures de gloires ?

L’année qui s’achève a été jalonnée dans le domaine culturel par l’adoption de la politique culturelle nationale, la création d’un fonds d’aide à la culture, sans oublier l’édition ‘’Conakry, capitale mondiale du livre’’. Ainsi, le Ministère des sports, de la Culture, et du patrimoine historique, tente à travers ses initiatives de replonger le pays dans les heures de gloire post-indépendance.

Après des années  d’attente, ce n’est qu’en 2017 que la Guinée va faire son grand retour sur la scène littéraire internationale, suite à la désignation de Conakry comme capitale mondiale du livre. Cette édition fut une occasion pour la Guinée d’être sous le feu des projecteurs des grands pays de culture. Depuis, le goût du livre et de la lecture semble renaître de ses cendres en Guinée. 

Inauguration de de la maison des ecrivains
au compte de conakry capitale mondiale du livre

L’une des nominations diversement appréciées durant cette année 2017, c’est le retour de Sanoussy Bantama Sow à la tête du département des Sports et de la Culture, et du Patrimoine Historique.  Quelques heures seulement après sa nomination, nombreux sont les Guinéens qui se sont interrogés sur les motifs réels du limogeage de Siaka Barry à la tête de ce département. Mais pour certains, son limogeage serait lié à la création du mouvement ‘’Génération débout’’ dont on attribue la paternité au désormais ex-ministre. 

L’année qui s’en est allée aura été traversée par la validation de la nouvelle politique culturelle de Guinée. Ce document soumis à la validation fait un diagnostic des acquis, mais aussi des insuffisances et faiblesses du secteur culturel guinéen. Piloté par le département en charge de la culture, l’enjeu est de doter le pays d’une politique culturelle sur la question liée au développement du secteur. Ceci, de manière à placer la culture au cœur des actions gouvernementales. Dans la même dynamique, le président Alpha Condé procédera à la signature du décret qui crée le Fonds d’aide à l’action. Une annonce qui réjouit les acteurs culturels à plus d’un titre. Des acteurs qui restent pourtant partagés  entre satisfaction et méfiance. 

FENAC 2017

Après sa 16ème édition, le Festival national des arts et de la culture, quant à lui, est bien parti pour renaître définitivement. Cette édition 2017 était d’ailleurs placée sous le thème de la ‘’Consolidation de la paix et de la cohésion sociale’’. De ce fait, le ministère de la Culture et du patrimoine historique a mis les petits plats dans les grands en invitant une centaine d’artistes en provenance des régions du pays, à présenter leurs talents sur différents sites culturels de Conakry.

Dans le monde du show-biz, l’actualité aura  brillé par le retour de la K7 d’or pour sa 13ème édition. Après un temps d’arrêt, la K7 d’Or revient pour récompenser les meilleurs de l’art musical guinéen. Une vingtaine d’albums étaient  en compétition pour dix (10) distinctions.

Après une première édition réussie, la 2ème édition du festival humanitaire de Fria dénommée « FRISTIVAL » s’est tenu du 22 au 29 décembre 2017 dans la ville des alumines. Avec pour objectif de redonner à Fria sa joie d’antan tout en facilitant les échanges entre les disciplines culturelles. 

C’est sous le thème national « la relance du cinéma guinéen » que notre pays a célébré en 2017, la journée du cinéma africain.  Une première en Guinée, la commémoration de cette journée répond à un besoin de structurer l’économie du 7e art, par la professionnalisation et le renforcement des capacités des acteurs guinéens.

Et pour l’année 2018, tel que défini par sa lettre de mission, le ministère de la Culture et du patrimoine historique annonce entre autres : l’édition et la vulgarisation de la politique culturelle nationale, l’organisation d’une exposition photo sur les résultats de l’inventaire général des sites et monuments historiques ainsi que l’organisation des expositions sur les expressions culturelles des minorités ethniques de Guinée.

Mohamed Super Barry
+224 624 39 57 84

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Scroll To Top