Accueil / ACCUEIL / Le Guinzé, un symbole en voie de disparition !
Le Guinzé

Le Guinzé, un symbole en voie de disparition !

Le guinzé, une baguette de fer taillée aux deux extrémités en forme de flèche, est un symbole de la civilisation de la communauté Toma de la préfecture de Macenta, dans la région forestière en République de Guinée.

De nos jours, le Guinzé tend à disparaître sous l’effet de l’enrichissement de certains trafiquants de façon illégale, mais aussi par le fait que les forgerons qui le fabriquaient ne sont plus de ce monde. Cependant, le peu qui reste est jalousement conservé par la communauté et ne sort que pour de très grandes circonstances.

Selon le chercheur Maoro Guilavogui, la création du guinzé comme monnaie chez les Tomas, remonte depuis la nuit des temps. Sa consommation a été réduite suite à la pénétration des colons français dans le territoire des Toma, à partir de 1897.

Parlant de Son importance, « le guinzé était une pièce maitresse dans la culture Toma. Il était utilisé dans les cérémonies de mariage, d’initiation à la forêt sacrée, de funérailles. Aussi, pour faire le commerce, les Tomas utilisaient le guinzé. Pour concilier un mal qui pouvait arriver à la communauté, consulter l’avenir et purifier un individu des mauvais esprits, les féticheurs à travers des impulsions utilisaient également le guinzé » nous confie M. Guilavogui.

Poursuivant l’entretien, Maoro Guilavogui souligne que, la fabrication du guinzé n’était pas permise à tout le monde. Elle était réservée aux forgerons choisis par le roi, qui gardaient le secret de sa fabrication. C’est à base de la terre brillante issue des glottes contenant des minerais de fer mélangée à certaines herbes que le guinzé était fabriqué. Le nombre de guinzé fabriqué dépendait aux besoins de la communauté Toma.

Jacob Kpézé Guilavogui
[email protected]
www.visionjeunes.com

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*