Accueil / ACCUEIL / Univers des Mots 2017 : Une 2ème journée riche en couleur et en savoir !
2ème journée Festival Univers des Mots

Univers des Mots 2017 : Une 2ème journée riche en couleur et en savoir !

Que du monde encore pour cette deuxième journée de la 4ème édition du festival Univers des Mots. Le public amoureux du spectacle vivant a effectué un grand déplacement pour suivre les différents spectacles qui ont eu lieu aux Studiox Kirah, au Centre Culturel Franco Guinéen et au Petit Musée de la minière. Placé sous le thème ‘’ Nos Migr’Actions’’, les artistes ont à leur tour rendu la monnaie au public en leur offrant de beaux spectacles.

Lecture Festival Univers des Mots

Cette journée du lundi 6 novembre commence par une lecture d’un des textes de William Sassine intitulé ‘’Légende d’une vérité’’. Après cette lecture faite par le Directeur Artistique du festival Univers des Mots Hakim BAH et quelques comédiens, s’en est suivi la conférence débat sur William Sassine en présence de son épouse et son jeune frère Khalil Sassine. Un débat qui fut animé par Elisabeth Degon, suivi d’un témoignage d’Ibrahima Sory Tounkara, comédien de la troupe nationale de théâtre de Guinée.

Egorythmes de Giovanni…

16 heures, direction le Centre Culturel Franco Guinéen pour suivre la première maquette du festival. Egorythmes est un texte du béninois Giovanni Sedjiro Houansou et mise en scène assurée par le français François Rancillac. Egorythmes est l’un des textes retenus après la résidence d’écriture qui a eu lieu en avril dernier à Conakry. Le spectacle se passe dans un espace qu’on dit n’appartenir à personne, compris entre l’océan et la terre déserte. Dans cet espace, des choses difformes ayant parfois presque une forme humaine arrivent pour négocier un passage retour. Ces choses qui reviennent sont des consciences, qui portent encore des portions de leur vécu, et qui cherche un espace adéquat pour s’éteindre définitivement. C’est de là que se développent plusieurs voyages dans le temps et dans l’espace. Un texte parfaitement interprété par 10 comédiens sur scène qui ont su émerveiller le public présent dans la salle Mômô Wandel du CCFG.

Festival Univers des Mots

Habbat Alep du togolais Gustave Akakpo…

Après cette maquette de Giovanni, le public a eu droit à suivre Habbat Alep, qui est une lecture mise en musique et construite telle une pièce radiophonique. Le Comédien dramaturge Gustave Akakpo togolais d’origine, a emporté son public au cœur d’Alep et leur a livré une vision de la Syrie contemporaine. Le spectateur va à la rencontre d’un homme en quête de son identité. Abou, le personnage principal, se voit obliger de marier sa propre fille à un cousin après que cette dernière soit tombée enceinte. La compagnie d’Acétés tisse un drame familial et musical. Il s’agit d’un voyage qui se fait les yeux fermés comme l’on fait la plupart des spectateurs présents dans la médiathèque du CCFG.

Danse avec le Diable de Souleymane Thiâ’nguel…

Dans cet autre spectacle, il se fait une sorte de dissection, mais pareillement de regard aussi loyal que direct, et sans indulgence aucune de la société guinéenne ou africaine actuelle conduite par son auteur et metteur en scène Souleymane Thiâ’nguel déchiré entre un monde politique jongleur et inventé, et un espace social obligeant et acolyte. Une interprétation assurée par Habibatou Bah et Khady Diop, qui ont su emporter le public du petit musée de la minière, dans leurs folies et une direction artistique conduite par Cheick Omar.

Festival Univers des Mots

Je suis sorcière…

La compagnie avant l’aube de la France a fait son premier passage ce lundi 6 novembre au festival Univers des Mots. Je suis sorcière est un texte de Agathe Charnet et mise en scène par Maya Ernest et Lucie Leclerc. Des filles qui prennent en otage les Studios Kirah et qui décident de ne plus être victime des hommes. Des filles de la nuit, de l’ombre, toutes en noir, se sont réunis pour expier leurs fautes et purger ainsi la société. 4 comédiennes de la Guinée et de la France qui ont pendant plus d’une heure étonnés le public.

Je suis sorcière au Festival Univers des Mots

Soirée Slam/Humour…

Lors de cette deuxième journée, le Slam et l’humour ont eu leur place comme toujours. Le parolier du sud Yaya Ezail Kassé dans un slam simple, il dévoile une vision délicate de la société d’aujourd’hui, sur le rapport des hommes au monde et aux relations indébrouillables entre les individus. Il divise avec une précision déconcertante, les comportements humains et à travers ses textes touchants et enveloppants, il arrive délicatement à les mettre face aux contradictions humaines.

Côté humour, Zébal Traoré, Lass et Pothiol avec leur humour décalé ont amené le public dans un univers un peu plus léger mais tous aussi authentique. Le quotidien est leur source d’inspiration et ils ont chacun d’entre eux tenté d’apporter une interprétation sensible et drôle afin de faire rire le public.

Mamadou Alpha Balde

[email protected]

Visionjeunes.com

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0