Home / ACCUEIL / CCML 2017: Le Festival Univers des Mots, une des composantes
CCML 2017: Le Festival Univers des Mots, une des composantes

CCML 2017: Le Festival Univers des Mots, une des composantes

A 91 jours du lancement de Conakry Capital Mondial du Livre, le Festival Univers des Mots qui est une des composantes de cet événement d’une rencontre mondiale, est entrain de mettre les bouchés doubles. Tout sur les préparatifs et le contenu de l’univers des mots, la place des touristes et le rôle de Conakry Capitale Mondiale du Livre pour ramener la culture au devant de la scène avec Mamadou Adama Bilia Bah directeur du dit Festival.

Après un appel à projet lancé par l’UNESCO, Conakry a été retenu Capitale Mondial du Livre du 23 avril 2017 au 23 avril 2018.

Durant cette période, il y aura plusieurs activités pour fêter ça et à ce titre le commissariat général à dressé un programme pour la célébration de la coupe du monde du livre. au porgramme, figure l’univers des mots et Mamadou Adama Bilia Bah directeur dudit univers, a parle des activités qui attendent le public pour cette saison.

Pour cette édition nous avons décidé de travailler sur le thème de la migration par rapport à tout ce qui se passe sur les côtes occidentales et dans le désert, le mouvement de masse de nos jeunes qui quittent le pays et aussi au niveau des pays occidentaux qui se retrouvent entrain d’accueillir un nombre important de migrants qui n’ont pas les moyens. Nous avons donc décidé de mettre à profit des auteurs confirmés qui viendront à Conakry pour travailler sur le sujet et c’est des auteurs qui nous viendront de la Guinée, du Cameroun, du Liban, de la France, de la Suisse de la Belgique, du Canada. Et qui à partir de témoignages de migrants, vont essayer d’écrire des pièces de théâtre. Nous aurons aussi une formation en théâtre radiophonique. Nous ferons venir des spécialistes du domaine et faire une formation pour 6 réalisateurs radio grâce à un partenariat qu’on va nouer avec les radios sur place. Nous sommes entrain de mettre aussi en place des échanges entre l’école nationale de scénographie de Strasbourg, l’école dramatique de jeux d’acteurs de Limoges et les étudiants de l’ISAG de Dubréka et nous aurons aussi notre fameux café des auteurs ou des textes des auteurs seront lus par des comédiens, une activité qui sera suivie par un débat d’échange d’idées autour du texte entre le public et l’auteur’’.

Conakry Capital Mondial du Livre n’est pas qu’une affaire de culture, ça n’engage pas seulement le département en charge de la culture, c’est aussi un moyen qui pourrait permettre aux autres départements ministériels de faire leurs preuves. ça passe juste par la culture et c’est un atout que sa passe par la culture parce que la meilleure passerelle entre tous les peuples du monde, c’est la culture. L’homme de l’univers des mots est déçu du fait qu’à quelque jours de cet événement, la capitale n’est pas prise d’assaut par des touristes.

L’un des rôles de Conakry Capitale Mondiale du Livre, serait de ramener la Guinée au devant de la scène culturelle. Je le dis à qui veut l’entendre, on est à moins de 90 jours, on aurait pas dû être à un moment ou on cherche à faire venir les participants, c’est les acteurs qui vont contribuer au rayonnement de cette année. On devait être à un moment ou on cherche à accueillir les touristes. Si on s’était activé dès le début, je suis sûr que non seulement on allait avoir les moyens de boucler ce budget mais aussi on allait recevoir des gens qui allait venir du monde entier pour venir ici. Il y a des gens qui disent que ça à des coûts, mais je vous dis si on avait réussi à attirer des touristes grâce à cet événement, au minimum on aurait pu accueillir 5.000 touristes. Imaginez 5.000 touristes qui forcement logeront dans nos hôtels, mangeront dans nos restaurants, téléphoneront grâce à nos sociétés de téléphonies sur place. Minimum cest 5.000 personnes qui aurait pu venir ici avec un minimum de 1.000 euros d’argent de poche par personnes, c’est déjà 5.000.000 euros pour le pays. Et après si ces 5.000 touristes viennent ici et qu’on arrive à faire de bonne chose en cette année de Conakry Capitale Mondiale du Livre, c’est ou l’intérêt ? L’intérêt c’est qu’ils reviendront, car aujourd’hui tout le monde sait que le peuple de Guinée Conakry, est un peuple hospitalier, dès que tu arrives tu t’attaches’’.

 

Mamadou Alpha Baldé

[email protected]

Visionjeunes.com

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*


*

Scroll To Top