google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Accueil / ACCUEIL / J-100 : A 100 jours de Conakry capitale mondiale du livre, Le commissaire interpelle le  gouvernement à plus d’engagement!

J-100 : A 100 jours de Conakry capitale mondiale du livre, Le commissaire interpelle le  gouvernement à plus d’engagement!

Mardi 30 juin 2015, au siège de l’Unesco à Paris, Conakry a été désignée Capitale mondiale du livre en 2017. Un événement auquel plusieurs autres villes de la planète avaient postulé. A 100 jours de l’entame de ce mandat qui couvre pratiquement une année, les responsables en charge de l’organisation de l’événement ont été reçus en audience mercredi 11 janvier 2017 par le Premier ministre à Conakry.

Conduite par le ministre de la Culture, des sports et du patrimoine historique, Siaka Barry, la délégation était composée des partenaires au développement, des acteurs du secteur du livre, du représentant de l’Unesco et de nombreux autres invités venus de l’étranger.

Une occasion que le commissaire général de Conakry, capitale mondiale du livre Sansy Kaba Diakité a mise à profit pour interpeller le gouvernement à plus d’engagement à accompagner ce projet d’utilité nationale, au regard de la ‘‘timidité’’ observée face à celui-ci.

Représentant l’Organisation des Nations Unies pour la science, la culture et l’éducation (Unesco), Yan Denilson a étalé les acquis ayant milité à la faveur de la Guinée pour sa désignation au titre de la 17e ville à abriter ce rendez-vous planétaire et la 3e en terre africaine. Des acquis que l’émissaire de l’Unesco a résumés par la pertinence du dossier guinéen qui met un accent particulier sur la jeunesse, l’avenir de toute nation.

En réponse, le Premier ministre, Mamady Youla, a rassuré de l’engagement tout entier de son gouvernement, par l’entremise du président de la République, à soutenir et à accompagner le projet d’envergure nationale, eu égard à la visibilité que celui-ci va procurer à la Guinée.

Conakry entame donc son mandat le 23 avril 2017 pour le terminer le 22 avril de l’année suivante, avant que la capitale grecque, Athènes, ne lui succède. Cette manifestation nécessite la mobilisation d’un budget  de 3 millions et demi d’euros.

 Mady Bangoura

[email protected]

00224 664 29 48 51

 

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0