Accueil / ACCUEIL / Xavier Curtis : ” En Guinée, on préfère investir dans d’autre chose que la culture et je trouve ça trop dommage”

Xavier Curtis : ” En Guinée, on préfère investir dans d’autre chose que la culture et je trouve ça trop dommage”

Le petit musé situé à la minière a abrité ce mercredi 2 novembre, une exposition vente d’art  d’un artiste peintre guinéen. Intitulée “Enchanteresse et abstraction’, cette exposition s’étendra jusqu’au 30 novembre prochain pour permettre aux amoureux de la peinture de découvrir plusieurs tableaux et le talent de l’artiste Xavier Curtis.

En présence de plusieurs hautes personnalités dont l’ambassadeur de la France Jean Marc Grosgurin en Guinée, la directrice du Petit Musé de la minière Isabelle Dalmau Bucheton a déclaré l’ouverture de l’exposition du peintre Xavier Curtis. Une exposition vente qui va durer 28 jours avec un coût moyen d’un tableau à la hauteur de 5.000.000 GNF et le plus chère, 47.000.000 GNF.

Après le lancement, la star du jour émerveillée s’est exprimée sur son objectif et sur la cherté des œuvres: «depuis que je suis rentré au pays en 2014, c’est un peu mon combat, celui de voir que mon pays s’ouvre sur cette branche de l’art. Déjà que toutes les formes d’art ne sont pas trop ouvertes en Guinée, on préfère investir dans d’autre chose que la culture et je trouve ça trop dommage parce que la culture c’est ce qui nous reste quand on a tout perdu vous voyez. Et moi, ce que je veux faire, c’est mettre un atelier de peinture en place et dans cet atelier il y aura des salles d’exposition, on va faire venir des gens et on va promouvoir de nouveaux  talenst.»

Parlant des prix, l’artiste a ajouté: «vous devez comprendre que cela dépend aussi de là ou on expose ses œuvres et aussi de la personne qui expose. On ne peut pas payer l’art de quelqu’un, d’un artiste mais c’est plutôt un prix de dédommagement psychologique parce qu’au départ du tableau, je suis triste»

Si Xavier estime que les prix sont justes un dédommagement psychologique, les amoureux de la peinture pour leur part, pensent que les prix ne sont pas abordables c’est le  cas d’une participante, selon Houleymatou Diallo:« c’est un sentiment de fierté, formidable que ça se passe en Guinée. C’est un bel exemple pour les autres artistes. Merci à ce jeune peintre qui met l’amour et le respect de la femme africaine en valeur à travers sa peinture, son art. C’est une culture qui va se faire et qui commence déjà parce que lorsqu’on voit les prix comparativement au quotidien du guinéen, les prix sont trop chères. Tout ce que je lui demanderai qu’il expose beaucoup plus et qu’il y ait beaucoup de monde pour montrer à la face du monde que le guinéen aussi peut le faire et qu’on arrête d’exporter d’ailleurs», pense cette amoureuse de la peinture

Mamadou Alpha Baldé

[email protected]

Visionjeunes.com

 

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0