Accueil / ACCUEIL / Rétrospective : 2014 ou l’année sombre pour la culture guinéenne

Rétrospective : 2014 ou l’année sombre pour la culture guinéenne

2014 en Guinée a été tout, sauf celle de la grande joie culturelle. Pour la simple raison qu’elle n’a nullement répondue aux attentes des promoteurs et autres acteurs culturels du pays. Cette année a été une véritable période de sevrage culturel surtout côté création artistique. 2014 résume simplement une année d’handicap et de ralentissement des activités culturels. Si vous avez manqué quelque chose durant cette année dans le monde culturel guinéen, l’équipe de Vision Jeunes vous met au bain de tous les grands moments qui ont marqué le monde culturel en 2014.

Plage lambanyiL’année 2014 s’est annoncée dans le pays par le drame survenu le 1er janvier à la plage de Lambanyi lors d’un concert du célèbre reggaeman, Mouctar Soumah alias Takana Zion. Le bilan officiel a été de 6 morts et une dizaine de blessés.

C’était là peut-être un mauvais signe pour le monde de la culture guinéenne,  surtout pour le monde du spectacle. 6 mois après,  c’est-à-dire le  29 juillet,  un autre drame s’est produit à la plage de rogbané à Taouyah. Cette fois-ci, le bilan est lourd et pitoyable, 33 morts et plusieurs blessés au cours d’une bousculade. Aussitôt, le directeur général de l’agence guinéenne de spectacle Malick Kébé, l’organisateur de l’événement Ablaye M’Baye, les administrateurs de ladite plage ont tous été mis aux arrêts et inculpés pour leur responsabilité présumé dans ce drame. Derrière ces prévenus,  quelques autorités du pays ont été également inculpées dans l’affaire. Il s’agit du gouverneur  de la ville de Conakry Soriba Sorel Camara, le président de la délégation  spéciale de Ratoma Sekou Batouta Camara. Après plus de 4 mois, le procès est encore en cours et le verdict impatiemment attendu.

Avant même la tenue de ce procès,  les autorités avaient décidés de fermer toutes les plages de la capitale en attendant que des dispositions sécuritaires soient prises pour éviter de tels drames à l’avenir. Aujourd’hui, cette mesure reste encore en vigueur tout comme celle concernant la suspension de tous les spectacles à Conakry pour cause d’Ebola.

Soriba Sorel CamaraCette décision du gouverneur de la ville de Conakry a été mal appréciée par les artistes guinéens qui vivent en grande partie des spectacles. C’est donc un coup dur pour ces derniers. Malgré tout, certains parmi eux ne se sont pas résignés au silence. C’est ainsi que l’on a assisté à la sortie de plusieurs albums et singles au cours de cette année particulière dans ma catégorie musique populaire qui a connu pas mal de sorties d’opus.

Certains guinéens se sont distingués hors de nos frontières malgré toutes ces difficultés et l’épidémie à virus Ebola. C’est le cas des comédiens de la compagnie ici et ailleurs qui avec la pièce de théâtre ‘’Tartuffe’’ de Molière ont valablement représenté la Guinée au festival de Kaolack (Sénégal). A souligner qu’ils ont faillit perdent leur vie en cours de route en étant victimes d’un accident. Le styliste Alpha’O Fashion de son coté aussi a remporté le prix du mérite de la mode africaine au FESMA à Cotonou au Benin en juin et nommé ambassadeur de la mode guinéenne en Côte d’Ivoire.  L’artiste au pied magique Abraham Sonty  Koundouwaka a quand à lui décroché le prix du public à la 10ième édition du Festival Star de l’Intégration et de la Culture Africaine SICA au Bénin. Les Ballets Africains ont de leur coté remporté le prix CIO 2014 attribué par le comité international olympique.Trophée CIO 2014-Ballets Africains

Cette année 2014 a aussi été marqué par des événements culturelles, notamment, le festival international de musique ‘’Manifest’’ organisé à la plage de rogbané du 21 au 27 avril. Ce festival a connu la participation de grosses pointures de la musique urbaine guinéenne et étrangère dont Cali-P et Daddy Mory tous deux originaires de la Martinique.

Côté célébration,  le célèbre groupe emblématique guinéen ‘’Bembeya Jazz National’’ a soufflé sa 53ième bougie. Les 72 heures du livre ont également connu la forte mobilisation des acteurs culturels guinéens et africains. On retiendra aussi sur la même liste, la 7ième édition du festival international du jazz organisé du 28 au 31 Mai à Conakry mais qui n’a pas pu réunir un grand monde. A noter aussi que le Djembé d’or,  plus grand prix récompensant les artistes qui se sont distingués durant l’année n’a pas eu lieu cette année.  La raison évoquée est la présence d’Ebola en Guinée.

D’autres grands événements qui étaient au programme n’ont pas eu lieu aussi pour les mêmes raisons. Il s’agit entre autres, de l’arrivée du célèbre groupe Nigérian P-Square au compte du FIPA. Egalement, le concert du sénégalais Youssou N’Dour et le spectacle du groupe togolais Toofan n’ont pu avoir lieu pour les mêmes raisons.

Le secteur culturel guinéen aura connu également de grandes colères cette année. D’abord à l’égard du 1ier ministre qui a omis la culture lors de son passage devant les députés à l’assemblé nationale. S’en est automatiquement suivi l’incendie du ministère de la culture et du patrimoine historique survenu le 23 juillet à la suite d’un court circuit occasionnant ainsi les cadres du département a déménagé au Musée national de Sandervalia.

L’éclatement du collectif des artistes qui s’étaient mobilisé pour réclamer justice dans l’affaire du drame de Rogbané et pour l’amélioration des conditions de vie des artistes et de la culture en général a également marqué négativement les esprits.

Souleymane KolyNotons aussi quelques décès qui ont endeuillés le monde culturel guinéen en 2014. La perte du célèbre Souleymane Koly, fondateur de l’ensemble Koteba suivi du décès du rappeur Big Dré, la mort de Tchoukou Béri de l’emblématique groupe Kélétigui et ses Tambourinis ou encore la disparition des célèbres comédiens Mody Oumarou et Aliou Kondoma Barry ont secoués le monde de la culture durant cette année 2014 qui on espère part avec son cortège de malheur pour céder la place à une année riche en bonheur.

Toute l’équipe de Vision Jeunes vous souhaite les vœux les meilleurs pour l’année 2015, tout en restant dans la continuité de l’info culturelle sur votre site www.visionjeunes.com.

Mamadou Alpha Baldé

[email protected]

Visionjeunes.com

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0