Accueil / ACCUEIL / Obsèques : Ahmed Tidjani Cissé inhumé après avoir reçu un dernier hommage

Obsèques : Ahmed Tidjani Cissé inhumé après avoir reçu un dernier hommage

Après avoir reçu un dernier hommage, Ahmed Tidjani Cissé a été inhumé ce vendredi 16 janvier au cimetière de Cameroun à Conakry. Un peu plus tôt, collègues, amis, proches et membres de la famille du poète et dramaturge se souvenaient de lui à travers des témoignages au palais du peuple. En présence du premier ministre, du président de l’assemblée nationale, de quelques membres du gouvernement et de représentants d’institutions diplomatiques, les hommes de culture ont prié pour le repos de l’homme avant de magnifier son parcours de combattant pour la culture guinéenne et africaine.

La salle des congrès du palais du peuple a servi de cadre ce vendredi à l’exposition de la dépouille mortelle du défunt ministre de la culture et du patrimoine historique. Témoignages des amis, artistes et collaborateurs, hommage des ensembles nationaux, lectures d’un extrait de la pièce ‘’Le Tana de Soumangourou’’ et allocution du gouvernement ont marqué le déroulé de cette cérémonie qui a brillé de l’absence du président Alpha Condé pourtant compagnon de lutte d’Ahmed Tidjani Cissé. Le cortège funèbre a ensuite rallié la mosquée Fayçal pour la prière funéraire suivie de l’inhumation au cimetière de Cameroun.Mohamed Said Fofana

Présent à la rencontre, le premier ministre a d’abord présenté les condoléances du peuple de Guinée à la famille du défunt avant de souligner qu’Ahmed Tidjani Cissé fut un grand et bon ministre qui a toujours été assidu, discipliné, rigoureux et engagé dans son travail. Poursuivant, Mohamed Said Fofana dira que le défunt ministre a toujours nourri de grandes ambitions pour le pays dans le domaine de la culture qui lui a été assigné. « Il ambitionnait de redoré le blason de notre culture nationale. En plus de l’inventaire du patrimoine culturel, Ahmed Tidjani Cissé avait proposé un grand programme tels que, redoré le blason de nos ensembles nationaux, faire en sorte que les guinéens se reconnaissent dans cette culture qui a fait la fierté des guinéens et guinéennes » a-t-il rappelé. Et de réaffirmer l’engagement de son gouvernement à poursuivre le travail du ministre de telle sorte que la culture guinéenne ne soit plus ce qu’elle était les années passées.

Bertrand CocherySur le podium du palais du peuple, amis et proches collaborateurs du ministre Cissé se sont succédé pour des témoignages sur sa vie. Parmi eux, Mohamed Amirou Conté, Lamine Capi Camara, Djibril Kassomba Camara ainsi que bien d’autres. Dans la même optique, l’ambassadeur de la France en Guinée a affirmé que c’est le monde de la culture de Guinée, de France, et du continent africain qui est touché par la disparition d’Ahmed Tidjani Cissé qui selon lui, a passé toute sa vie à construire des ponts entre les cultures. « Il a incarné sur la scène cette nouvelle fierté créatrice africaine car il était engagé dans son art et dans sa conviction politique avec fidélité et indépendance » a dit Bertrand Cochery.

Il faut aussi souligner que le président de la république qui était présent à la levée du corps à la morgue de l’hôpital Ignace Deen a décidé d’élever à titre posthume le ministre défunt au rang de commandeur de l’ordre national du mérite.

Que son âme repose en paix, amen !

Amadou 2 Barry

[email protected]

Visionjeunes.com

 Obsèques-Ahmed-Tidjani-Cissé

 Obsèques-Ahmed-Tidjani-Cissé

 Obsèques-Ahmed-Tidjani-Cissé

 Obsèques-Ahmed-Tidjani-Cissé

 Obsèques-Ahmed-Tidjani-Cissé

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0