google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Accueil / ACCUEIL / Ministère de la culture : Qui pour succéder à Ahmed Tidjani Cissé ?

Ministère de la culture : Qui pour succéder à Ahmed Tidjani Cissé ?

Depuis l’évacuation du ministre Ahmed Tidjani Cissé en France pour des raisons de santé, les lobbyings se multiplient au palais Sékhoutoureyah pour proposer des prétendants à la tête du pauvre département de la culture. Quelques jours après la mort du poète et dramaturge, des noms circulent déjà dans le milieu comme pour dire que la nomination du prochain locataire du ministère de la culture et du patrimoine historique est très attendue par les hommes de culture. Ce débat autour de ce prochain ministre prouve à suffisance que le secteur culturel a plus que jamais besoin d’un homme capable de débloquer la situation pour permettre à la culture de Guinée de se développer et de regagner la place qu’elle occupait jadis sur la scène internationale.

Aly Léno, président UJACGUI

Aly Léno, président UJACGUI

Nul n’est sans savoir les tractations qui existent actuellement autour du poste de ministre de la culture et du patrimoine historique désormais vacant. Dans la foulée, l’attente grandie et l’angoisse perdure chez les hommes de culture qui ne rêvent que de voir un ministre dynamique et capable de relever les grands défis du secteur, comme le font savoir les acteurs culturels tout au long des débats et discussions sur le sujet. C’est le cas du président de l’union des journalistes et animateurs culturels de Guinée qui ne manque pas de le souligner dans ses émissions radiophoniques. « Il faut doter ce ministère d’un budget d’au moins 1 pour cent et nommer un ministre qui connait bien le secteur. Un bon administrateur culturel, courageux, audacieux, ambitieux et à l’écoute des acteurs. Un ministre qui a des connexions dans les institutions internationales et qui a une bonne moralité. Avec une réelle volonté politique, le ministère de la culture fera de la Guinée, une vraie destination culturelle » souhaite Aly Bongo Léno.

Siaka Kébé, président REMAG

Siaka Kébé, président REMAG

Un peu dans le même sens, le président du réseau des managers d’artistes de Guinée décrit de son coté le profil du ministre idéal à la tête du département de la culture. « La culture a besoin d’un jeune ministre qui a le sens du management et qui ne comptera pas seulement sur le budget du gouvernement pour faire bouger les choses. Bref, un ministre qui pourra établir des partenariats gagnants gagnants avec les institutions internationales et qui mettra une bonne stratégie en place pour non seulement développer le secteur mais aussi pour permettre aux artistes de vivre de ce qu’ils font » affirme Siaka Kébé.

Moussa M'baye, Degg j force 3

Moussa M’baye, Degg j force 3

Moussa M’baye du groupe Degg j force 3 est aussi parmi ces personnes qui attendent beaucoup du prochain ministre de la culture. A notre micro, il a dit ce qu’il espère du successeur d’Ahmed Tidjani Cissé. « Du moment où on ne dispose pas de politique culturelle, la culture ne bénéficie presque pas de budget, il faudrait plus qu’un administrateur à la tête du ministère. Il nous faudrait un bon manager et un technicien qui pourra aller à la recherche des partenaires potentiels vu que le pays est signataire de plusieurs conventions pouvant promouvoir notre culture. Pour qu’on soit présent sur la scène internationale, il nous faut un ministre fort de sa position qui a des relations et des réseaux pouvant favoriser l’exportation de nos richesses artistiques à l’étranger » suggère l’artiste.

A coté de tout cela, il faut souligner que des noms circulent déjà autour de ce ministre tant attendu. Tidiane Soumah des productions Tidiane World Music, Sansy Kaba de l’Harmattan Guinée, Mohamed Amirou Conté du ministère de la culture et Fodéba Isto Keira de Mass Production seraient selon des observateurs parmi les favoris sur la liste. Parlant d’abord de Tidiane Soumah, on nous apprend que sa connaissance du management, son parcours et son carnet d’adresse bien fourni pourront jouer à sa faveur. Pour ce qui est de Sansy Kaba qui est un jeune entrepreneur dans la promotion du livre, les observateurs estiment que son dynamisme et sa volonté de faire de la Guinée une plaque tournante de la littérature et de l’artisanat seront d’un poids non négligeable pour sa nomination. Mohamed Amirou Conté pour sa part est perçu comme étant l’un des plus grands administrateurs culturels guinéens, cela ajouté à sa parfaite maitrise du secteur culturel lui seront selon certains d’un atout majeur sur la liste des candidats ministrables. De son coté, pas mal de personnes pensent que l’avantage managérial et l’expérience du terrain de Fodéba Isto Kéira pourront favoriser son retour au ministère de la culture.

Ministère de la culture

Ministère de la culture

En attendant donc la décision finale du président Alpha Condé qui pourrait également faire appelle à un inattendu ou à un méconnu du public, les suspicions vont bon train dans le monde culturel car certaines langues font même état d’une éventuelle nomination de Malick Kébé au poste de ministre de la culture et du patrimoine historique.  Mais comme le dirait l’autre, attendons de voir sur qui le choix tombera car la signature du décret présidentiel est imminente.

Amadou 2 Barry

[email protected]

Visionjeunes.com

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0