Accueil / ACCUEIL / Théâtre national de Guinée : A la découverte d’une troupe qui sombre dans un concert de difficultés

Théâtre national de Guinée : A la découverte d’une troupe qui sombre dans un concert de difficultés

Créée il y a 25 ans dans le but de promouvoir la culture guinéenne à travers le théâtre, le théâtre national de Guinée est aujourd’hui une structure qui manque de tout ou presque. Cette réalité rend cette troupe incapable de produire des créations comme cela ce faisait il y a quelques années. Vision jeunes est allé à la rencontre de cette compagnie légendaire des scènes pour mieux parler de ses difficultés.                                                                                     

C’est en 1989 que le théâtre national a vu le jour. A cette époque, une équipe de 20 comédiens formait le noyau de la structure. Aujourd’hui 5 stagiaires se sont rajoutés à ce noyau, portant ainsi à 25 le nombre de comédiens qui la composent. Mais faute de financement, la structure peine aujourd’hui à sortir des créations, comme c’était le cas il y a quelques années. Elle ne dispose pas également de possibilité d’organiser le moindre spectacle selon Aicha Deen MAGASSOUBA directrice de la troupe. « Nous n’avons pas de moyens, et si on n’en a pas on ne peut rien faire. Ce n’est pas parce que  nous n’avons pas cette capacité ou bien qu’on est en manque de personnes ressources mais nous manquons carrément de soutiens et d’accompagnements. Nous avons des comédiens au théâtre national, on a un effectif de 25, mais si on est en manque de moyens on ne peut pas se donner la peine d’organiser un festival » a-t-elle confié.

Théatre national de GuinéeManque de moyens financiers, mais aussi manque d’espaces de production, le théâtre national n’existe quasiment que de nom. Connu certes par les professionnels de la culture, cette troupe reste quasiment méconnu de la population, notamment celle de l’intérieur du pays. Pourtant, le théâtre revêt une grande importance pour un pays, aux yeux du directeur artistique de la compagnie Nimithè Théâtre de Guinée. « Quand tu viens dans un spectacle de théâtre, tu as tout. Si tu as un problème économique, le théâtre te permet d’avoir des approches de solution. On ne crée pas pour créer, on crée juste pour informer, sensibiliser, éduquer. Il faut que le gouvernement accepte d’investir dans le théâtre » a déclaré Amadou Hampathé CAMARA.

Les difficultés que rencontre le théâtre national sont exprimées jusqu’à la tête du ministère de la culture. Un ministère qui lui- même a un budget au dessous de ses ambitions. C’est pourquoi, le secrétaire général de ce département a estimé qu’il faut que le gouvernement accorde une attention particulière à ce secteur. « Il faut que le gouvernement finance les créations et les ateliers de formation pour que les acteurs du théâtre puissent être renforcés dans leurs compétences individuels et collectives. Que chaque préfecture ait une maison de la culture avec des salles de spectacles et une équipe qui est là pour la programmation et pour la recherche de partenaires, cela pourrait assurer une animation culturelle au niveau des préfectures » recommande Amirou CONTE.

Malgré ces difficultés que vit aujourd’hui le théâtre national de Guinée, force est de reconnaitre que le refrain reste pratiquement le même dans tout le monde culturel guinéen. Ce secteur bien qu’important pour tout développement d’un pays ne bénéficie pas en effet du soutien nécessaire de la part de l’Etat en vue de son rayonnement.

Mamadou Alpha Baldé

[email protected]

Visionjeunes.com

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0