Accueil / ACCUEIL / L’Etat décide de réaménager les espaces culturels

L’Etat décide de réaménager les espaces culturels

Après son retour des USA où il a assiste au sommet Etats Unis-Afrique du 4 au 7 Août dernier sous l’invitation du Président Barack Obama, le Pr. Alpha Condé a pris langue avec l’ensemble de la presse guinéenne lundi 12 août. Au cours de cette conférence de presse houleuse tenu au Palais Sékhoutoureyah, le chef de l’Etat guinéen a décidé de prendre des mesures adéquates pour réaménager les espaces culturels du pays.

Cette décision intervient à la suite du drame survenu à la plage de Rogbanè à Taouyah endeuillant plusieurs familles.

D’abord, le président a affirmé que Conakry n’a pas de plage, mais plutôt des bords de mer mais qu’il est évident que la jeunesse ait besoin de s’amuser dans ces lieux et donc, ils doivent être sécurisés et réaménagés en saccageant tous les bâtiments occupant ces endroits.

Ensuite, il a affirmé devant un parterre de journalistes que son gouvernement va développer les maisons des jeunes, faire des terrains de sports, des lieux d’animations et construire des lieux de spectacles. Dans la même optique, il ordonne que le terrain qui a été aménagé par les cubains dans le quartier Kipé, à Ratoma, soit utilisé pour en faire un deuxième espace vert et ludique comme le Jardin 2 Octobre.

Au delà de tout ça, il ajoute que l’Etat prendra aussi des dispositifs sécuritaires pour tous ses lieux, renforcer la brigade urbaine et environnementale en mettant à leur disposition, des moyens efficaces. Toujours selon le président, Conakry aura six Blues Zones et connaitra ensuite, des espaces verts.

Les hommes de cultures guinéens saluent cette initiative du Chef de l’Etat car la réalisation de ces chantiers viendra combler un grand vide. Toute fois nombreux observateurs restent méfiants face au discours politique de l’éxecutif guinéen qui peut s’averer être une simple propagande.

Il faut noter qu’il reste encore assez de problèmes non résolus dans le secteur culturel guinéen dont le budget d’investissement représente 9% du budget national sans compter la valorisation du ministère de la Culture et du Patrimoine Historique dont le siège délabré est caché sous le Pont 8 Novembre

Afroguinée.com

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0