Home / ACCUEIL / Littérature : Le livre ‘’Silence pluriel’’ présenté au public !
Littérature : Le livre ‘’Silence pluriel’’ présenté au public !

Littérature : Le livre ‘’Silence pluriel’’ présenté au public !

Un an après sa publication, l’harmattan Guinée a procédé ce 11 décembre au CCFG à la présentation du recueil de poèmes ‘’Silence Pluriel’’ du gouvernement de la région de N’Nzérékoré Nankoria Lancéi Condé. Présenté par l’auteur comme une sorte d’invite à la classe sociale, ‘’Silence Pluriel’’ est un approfondissement de la réflexion sur les différents sujets qui intéressent la vie en société. Présent en grand nombre à la cérémonie, les administrateurs territoriaux et responsables de la décentralisation ont gratifié les efforts de l’auteur avant de réitérer une grande implication pour la marche de la culture dans le processus de développement décentralisé.

Parut en septembre 2012 aux éditions L’harmattan Guinée, ‘’Silence Pluriel’’ du gouverneur de Nzérékoré Nankoria Lancéi Condé est un recueil de poèmes qui fait un pan sur des sujets de la vie quotidienne. Du mérite de la femme à travers un hommage aux mamans à la responsabilité des jeunes pour une meilleure contribution dans l’émancipation du pays et de l’humanité, l’auteur n’a occulté aucun aspect social pouvant engendrer une bonne démocratie dans les pays d’Afrique.

Lancei Conde et Sansy KabaAu cours de sa présentation, le gouverneur Nankoria Lancéi Condé s’est longuement attardé sur l’aspect de l’unité des guinéens et des africains en général qu’il a abordé dans son ouvrage : « Compte tenu de l’importance et du rôle du continent africain, on m’aurait reproché si je ne parlais pas d’elle dans cette réflexion. A mon avis, l’Afrique doit se poser la question pourquoi malgré mes différentes richesses je suis toujours à ce niveau de développement et de désunion ? » Tout en espérant que l’appel qu’il a véhiculé dans son livre sera entendu ou pousser par d’autres, il a également pensé à donner des alternatives au vieux continent : « Au lieu de s’investir dans la dynamique de création des micros états, il faudrait plutôt s’atteler à développer l’esprit de fraternité, de solidarité et d’union pour donner à l’Afrique la place qu’elle mérite dans le concert des nations ».

Enthousiasmés et comblés de fierté, les administrateurs territoriaux et responsables de la décentralisation présents à la cérémonie ont salué les efforts de leur collègue puis ont par la même occasion assuré d’une prochaine implication de la chose culturelle dans le processus de développement décentralisé.

Amadou 2 Barry

[email protected]

Visionjeunes.com

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Scroll To Top