Accueil / ACCUEIL / Evénement : Un public déchainé empêche Banlieuz’art de prester à Labé

Evénement : Un public déchainé empêche Banlieuz’art de prester à Labé

Fraichement récipiendaire du titre du meilleur album urbain guinéen 2013, le duo Konko Malela et King Salomon du groupe Banlieuzart a presté ce samedi 16 novembre dans la ville de Karamoko Alpha mo Labé. Initialement programmé pour un concert de 2 heures, le groupe n’a finalement pu jouer qu’une dizaine de munîtes à cause du débordement d’un public totalement déchainé de dévotion pour Banlieuz’art.

Arrivé dans la matinée du 16 novembre, le groupe accompagné de son équipe a sillonné les différentes artères de la ville avec un cortège de motards ainsi que de jeunes venus de partout pour lui réserver un accueil chaleureux. Organisé par la CIS’S Com en collaboration avec SPA B, le scenario de 2010 se répète pour le groupe Banlieuz’art à Labé qui  fait moins de  dix (10) minutes sur la scène de l’amphithéâtre ne pouvant contenir que quelques 2000 personnes.


Dès 18h30 le concert débute  avec la prestation des groupes de danses et d’artistes en herbe tel que T-Killa qui ont tenu le public en haleine pendant deux bonnes heures. Ce n’est qu’à 20 heures que Banlieuz’art monte sur scène, mais les bonnes choses ne durent que quelques minutes avant que le public survolté n’envahisse la scène empêchant ainsi le groupe de prester. Obligés de regagner les coulisses pour des questions de sécurité, Konko Malela et King Salomon reviennent sur scène pour calmer les ardeurs afin de continuer le show. Après moult tentatives et une incapacité de la sécurité à contenir les assauts du public, Banlieuzart s’est vu obliger de prendre la poudre d’escampette pour se tirer d’affaires.

public labéInterrogé à l’hôtel par notre envoyé special, les membres du groupe Banlieuz’art se sont dit touchés par la preuve d’amour que la jeunesse de Labé a manifesté à leur égard et regrette de n’avoir pas pu offrir une belle prestation au public qui s’est déplacé. Les spectateurs quand à eux ont condamné la mauvaise organisation qui selon eux a donné suite à l’arrêt du concert. Tout en espérant retrouver le groupe dans de meilleurs conditions à Labé, certains d’entres eux ont regretté ce problème que Banlieuz’art rencontre pour la deuxième fois dans leur ville.

Mouctar Telly Diallo

Envoyé spécial
VISIONJEUNES.COM

 

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*

google.com, pub-5377091460441784, DIRECT, f08c47fec0942fa0