Home / ACTUALITE / Larsen Touré : «Je suis bien ici»
Larsen Touré : «Je suis bien ici»

Larsen Touré : «Je suis bien ici»

Après huit saisons passées en France, entre Lille, Gueugnon, Grenoble puis Brest (sa ville natale), Larsen Touré a décidé de mettre les voiles cet été pour rejoindre la Bulgarie, et le Levski Sofia. Malgré quelques semaines compliquées, l’international guinéen de 29 ans assure s’y sentir bien désormais. Même si un retour en France ne serait pas pour lui déplaire… Entretien.

Larsen, vous avez rejoint le Levski Sofia il y a un peu plus de deux mois maintenant. Comment ça se passe pour vous ?

Pour l’instant ça va. On a bien commencé la saison mais comme vous avez pu le voir les choses se sont compliquées après le renvoi du coach (Slavisa Jokanovic, ndlr) et la nomination d’Ivaïlo Petev, à quelques jours du derby face au CSKA *. Finalement il est parti le lendemain et Antony Zdravkov, un ancien adjoint, l’a remplacé. Le contexte est donc devenu un petit peu plus difficile. Les supporters n’étaient pas contents, des membres du staff ont démissionné… En deux mois, j’ai connu trois coaches. Mais ça va, maintenant c’est reparti… (rires)

La France ne vous manque pas trop ?
Si, forcément. La France, c’est chez moi. Ma femme et mes enfants, qui m’avaient accompagné au début, sont en plus repartis. L’aventure bulgare est tout de même intéressante, la ville est très belle, la vie n’est pas chère. Et j’ai été agréablement surpris par les installations, c’est digne du haut niveau. Il y a aussi Kevin Bru, avec qui je passe beaucoup de temps. On fait pas mal de choses, mais j’avoue que j’espère un jour rentrer en France.

Quel est le niveau du Championnat ?
C’est un Championnat qui commence à monter. Il y a de bons clubs, comme Ludogorets, le leader, qui est aussi premier de son groupe en Ligue Europa.

Où le situeriez-vous par rapport à la France ?
Pour être franc, ça ne vaut pas la Ligue 1, c’est beaucoup moins tactique, moins physique. Je dirais que ça correspond au milieu de tableau de Ligue 2.

Vous étiez libre cet été (en fin de contrat à Brest). Comment vous êtes-vous retrouvé là-bas ?
Le mercato a été très compliqué, comme tous les ans. J’étais en contact avec plusieurs clubs français, comme Lens, Auxerre ou encore Clermont, mais ça ne s’est pas fait. Alors quand j’ai reçu cette proposition, je me suis renseigné, et je me suis dit pourquoi pas…

Pourquoi n’êtes-vous pas resté à Brest ?
La fin de saison dernière a été compliquée. Il y a eu un début de polémique avec Corentin Martins suite à des propos que j’ai tenus concernant un match pour lequel je n’avais pas été retenu. « Coco » voulait simplement me mettre au repos parce que j’avais enchaîné pas mal de matches, mais il ne me l’a pas dit sur le coup. Alors j’étais énervé, parce que j’avais vraiment à cœur d’aider Brest à se maintenir. J’ai donc dit des choses qui ont été reprises par des journalistes, et j’ai été écarté lors des cinq derniers matches de la saison. Mais on s’est ensuite expliqués (avec Martins), je me suis excusé, lui m’a dit qu’il aurait dû me prévenir. Il y a eu un problème de communication. Mais c’est aujourd’hui réglé, on s’est d’ailleurs appelés il n’y a pas longtemps. Je souhaite vraiment le meilleur à Brest. J’espère qu’ils retrouveront vite la Ligue 1, parce que leur place est là.

Vous avez signé à Sofia jusqu’en 2015. Vous pensez que vous irez au bout de votre contrat ?
Honnêtement, je suis bien ici. J’ai un contrat et je veux le respecter. Après, dans le foot, on ne sait jamais. Si j’ai une proposition avec un vrai projet et que tout le monde y trouve son compte, je l’étudierai …»

Propos recueillis par Bruno RODRIGUES

*Le 8 octobre, des supporters avaient perturbé la conférence de presse lors de la présentation de Petev, lui reprochant de soutenir le grand rival, le CSKA Sofia, qu’ils allaient défier quelques jours plus tard. Le Levski s’est finalement incliné 0-3.

SOURCE: France Football

 

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Scroll To Top