Home / ACCUEIL / Entretien : « Le fait qu’il n’y ait pas de Djembé d’Or cette année est une insulte pour les artistes et acteurs de la musique urbaine » dixit Djanii Alfa
Entretien : « Le fait qu’il n’y ait pas de Djembé d’Or cette année est une insulte pour les artistes et acteurs de la musique urbaine » dixit Djanii Alfa

Entretien : « Le fait qu’il n’y ait pas de Djembé d’Or cette année est une insulte pour les artistes et acteurs de la musique urbaine » dixit Djanii Alfa

Djembé d'or 2013

La 12ème édition du Djembé d’Or a livré ses secrets ce vendredi 8 novembre au centre culturel franco guinéen de Conakry. Contrairement aux éditions antérieures, il n’y a pas eu le prix du meilleur album tout genre confondu pour la simple raison que les organisateurs ont estimé que les produits musicaux de cette année n’étaient pas de qualité. A cette occasion, nos reporters ont rencontré l’artiste Djanii Alfa qui était nominé dans deux catégories mais qui n’a finalement bénéficié d’aucun prix au finish. Dans cet entretien, il explique d’abord son état d’esprit après le verdict de la plus haute distinction honorifique de la musique guinéenne avant de fustiger la décision de la commission d’organisation annulant le prix du meilleur album de l’année. Lisez plutôt !

Après le gala de clôture, quelles sont tes impressions en tant qu’artiste nominé à la 12ème édition du Djembé d’Or ?

Djanii : Pour ce qui est des nominations, dans l’ensemble on est satisfait parce que le plus important n’est pas de gagner une coupe du monde mais c’est de participer à une finale de coupe du monde parce que d’une manière ou d’une autre ton nom reste dans l’histoire. On retiendra que pour la 12ème édition du Djembé d’Or, Djanii Alfa à travers son 1er album ‘’G for life’’ a été nominé pour la catégorie de meilleur artiste de musique urbaine mais c’est Banlieuz’art qui a remporté le prix, c’est un groupe frère c’est des amis que je connais personnellement et on s’entend bien. Je suis vraiment content pour eux et pour toute la structure qu’il y a derrière eux.

Des réserves ?

Djanii : Mes suggestions par rapport au Djembé d’Or, ils vont beaucoup m’excuser car peut être je me mêle de quelque chose qui ne me regarde pas. Après 12 éditions, j’espère qu’à la 13ème édition les choses vont évoluer. Il faut qu’ils essaient d’organiser les choses d’une autre manière car tu ne peux pas organiser des récompenses de la musique et mettre en vrac toutes les musiques ensemble. Il faudrait qu’il y ait une catégorie musique traditionnelle, une catégorie dance hall, une catégorie reggae et une catégorie rap parce qu’on ne fait pas les mêmes musiques, on ne compose pas dans les mêmes conditions et de la même manière et surtout nous n’avons pas les mêmes publics.  Donc on ne peut être récompensé ou jugé sur les mêmes critères puisque le rap n’a rien à avoir avec la musique traditionnelle, tout comme le reggae n’a rien à avoir avec le rap et ainsi de suite…

Ton mot sur les différentes prestations du gala de la 12ème édition du Djembé d’Or?

Djanii : J’ai vu mon grand frère Phaduba qui a fait une prestation magnifique, il a super bien joué avec ses 2 nouveaux morceaux qui sont très bien fait. Là ou ça blesse c’est juste avant lui il y a Maitre Barry qui joue avec tout un orchestre donc forcement cela rendra mieux que Phaduba qui va venir jouer en play back. Pour la 13ème édition par exemple, pourquoi ils n’essaieraient pas de mettre en place le groupe du Djembé d’Or qui va jouer pour les gens qui vont venir chanter ?

artiste guineen

Tu étais nominé dans la catégorie du meilleur clip vidéo mais c’est le single Bhadolan de Steeve qui a remporté. Quel est ton état d’esprit ?

Djanii : Le clip de Steeve qui a gagné est une réalisation de Bakayoko et j’ai mon clip ‘’ça ne fait que commencer’’ qui a aussi été réalisé par la même personne, alors si c’est le clip de steeve qui a gagné d’une manière ou d’une autre je me sens aussi vainqueur quelque part parce que c’est le même réalisateur avec lequel on travaille qui au final est récompensé. Donc je suis vraiment content.

Des voix contestent ce prix sous prétexte que Bhadolan ne soit pas tiré d’un album mais plutôt un single. Qu’en dis-tu ?

Djanii : Dire que c’est un single ou un album moi je ne sais pas sur quoi les gens du Djembé d’Or se bases pour donner leurs récompenses mais ils doivent avoir leurs raisons et sa doit être surement bien calculé. Donc après tout, on ne peut pas leur en vouloir car c’est eux qui font les règles, arbitrent et récompensent.

Cette fois-ci le Djembé d’Or n’a pas décerné le prix du meilleur album de l’année pour la simple raison qu’il n’y a pas eu d’albums sérieux selon les organisateurs. Es-tu du même avis ?

Djanii : Moi je trouve que c’est une insulte pour tous les efforts que nous avons fournis. C’est une insulte pour tous les acteurs de la musique urbaine notamment Malick Kébé, Benedi, Meurs Libre, FNF Studio, Fakry, Bob Dinah ainsi que tous les artistes de cette musique sans exception. Je dis cela parce que la seule raison pour laquelle il n’y a pas eu de Djembé d’Or cette année c’est parce que les albums qui ont marché sont ceux de la musique urbaine alors le prix lui reviendrait de droit mais on nous dit qu’il n’y a pas de Djembé d’Or et pourquoi exactement ? Comme je l’ai dis plutôt on ne peut pas juger et récompenser une musique sans la comprendre. Tu ne peux pas me reprocher à moi de faire du rap et ne pas avoir un orchestre derrière moi même si c’est mon souhait mais faut juste prendre le cas particulier de nos concerts lives puisse qu’on se partage les mêmes musiciens qui sont les Embrouillés Sociaux. Tonton Janoh Williams fait de la guitare mais je suis sure que si je l’appel dans l’un de mes morceaux sa va être compliqué et de même pour Maitre Barry qui fait du saxo. Aujourd’hui ce sont les jeunes qu’on peut rapprocher pour faire de la musique, si vous prenez par exemple les jeunes de Dubreka pour faire un orchestre sa serait super important pour la musique urbaine. Mais pourquoi tonton Janoh Williams ou tonton Maitre Barry n’iraient pas là-bas pour donner des cours de musique au lieu de seulement critiquer les efforts des jeunes.

Propos recueillis par Amadou 2 Barry et Ciré Baldey

Visionjeunes.com et Visonguinée.info

 

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Scroll To Top