Accueil / ACCUEIL / Brand new : Takana Zion signe ‘’Unité’’ pour la préservation de la paix en Guinée !

Brand new : Takana Zion signe ‘’Unité’’ pour la préservation de la paix en Guinée !

Pendant que tous les regards sont fixés vers la cour suprême pour le verdict final des législatives 2013, Takana Zion se porte garant de la paix avec son nouveau single intitulé ‘’Unité’’. Dans ce nouveau titre dédié à l’unité nationale, Mohamed Mouctar Soumah appel les composantes de la Guinée à se donner la main pour dire non à la stratégie de division que prônent les politiques. Dans la même dynamique, l’artiste projette d’organiser un méga concert gratuit le 3 novembre prochain sur l’esplanade du palais du peuple.

A en croire ce diction, la musique réussit toujours là ou la politique a échoué. C’est dans cet élan que nombreux artistes guinéens depuis maintenant des années saisissent le micro pour chanter la paix pendant les moments difficiles que traverse la Guinée. Parmi ces artistes, figure Takana Zion qui vient encore de livrer un nouveau single intitulé ‘’Unité’’.

Chanté en langue soussou, ce morceau fredonne d’abord les acquis des composantes des 4 régions naturelles puis supplie le peuple de Guinée à ne pas basculer vers l’irréparable. Egalement dans cette chanson mélodieuse aux paroles riches de 3 munîtes et 23 secondes, Takana invite les politiques et gouvernants à privilégier l’intérêt supérieur de la nation au détriment de l’envie d’avoir ou de tenir le fauteuil présidentiel à tout les prix.

Pour compléter le geste en faveur de l’unité nationale, Takana Zion offrira un concert gratuit le 3 novembre prochain sur l’esplanade du palais du peuple. Un concert au cours duquel, il alignera les tubes à succès de sa carrière musicale pour le bonheur de la population guinéenne exaspérée par les troubles politiques qui marquent depuis quelques temps le quotidien du pays.

Amadou 2 Barry

[email protected]

Visionjeunes.com

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*