Accueil / ACCUEIL / YORIKEN ”Si j’avais dû uniquement me marier pour les papiers je n’aurais pas été aussi heureux et fier de présenter ma femme à tous mes fans sur internet.”

YORIKEN ”Si j’avais dû uniquement me marier pour les papiers je n’aurais pas été aussi heureux et fier de présenter ma femme à tous mes fans sur internet.”

YorikenLeader du groupe emblématique guinéen Methodik, Yoriken est sans conteste l’une des valeurs sures du rap guinéen.

C’est dans un milieu où tout le monde est à la recherche d’une identité qu’il crée son propre univers avec un style presque pas exploré jusqu’ici. Des lyrics articulés et limpides en Poular lui permet de se démarquer et d’être à plusieurs reprises meilleur rappeur de la Guinée. L’authenticité de ses textes lui vaut une invitation de la communauté Haali Poular au courant 2009 en Belgique où il s’est installé depuis et a aussi trouvé son âme sœur.

C’est au moment où Yoriken est en plein préparatif pour son projet d’album solo que Vision Jeunes dans son combat pour la promotion de la culture urbaine de guinée lui a tendu son micro pou en savoir plus et briser 3 ans de silence entre ses milliers de fans et lui.

VISION JEUNES : bonjour Yoriken
Yoriken : bonjour mon frère

 VISION JEUNES : Depuis ton départ de Conakry il n’ya pas de véritables informations sur toi, que devient  yori pour ses milliers de fans ?

YORIKEN : je suis en Belgique depuis un certain temps, un premier album solo après le passage et la célébrité de methodik me demandait beaucoup de concentration et de recherche sur moi-même. Voila ma routine, j’essaie de travailler dur pour satisfaire mes fans qui ont longtemps attendus.

VISION JEUNES : Quel est l’avenir du groupe méthodique qui s’est presque éteint depuis ton départ ?

yoYORIKEN : Methodik ne meurt jamais car ce n’est pas seulement un groupe mais nous sommes tous des frères. A coté du groupe chacun de nous a ses de différents projets entre autre sein2la  a sorti son album solo, je travaille aussi sur  mon album solo. Que nos fans  ne désespèrent pas, après  mon album solo on travaillera sur un projet commun. D’ailleurs nous sommes en contact régulièrement on ne se disperse pas aussi facilement  quand on a en commun un groupe comme Methodik;

 VISION JEUNES : Récemment tu t’es marié, peux-tu nous parler de ce mariage et de ta femme car certains pensent que yoriken s’est marié pour  des problèmes de papiers ?

YORIKEN : Quand on rencontre la femme de sa vie on l’épouse, j’ai eu cette chance je l’ai saisie.  D’origine congolaise ayant grandie en Europe ; ma femme est artiste tout comme moi  c’est agréable de partager les mêmes idées et de regarder dans la même direction, elle est photographe ; joue du violon ; fait de la sculpture d’ailleurs dans 6 mois elle expose à Bruxelles. Si j’avais dû uniquement me marier pour les papiers je n’aurais pas été aussi heureux et fier de la présenter à tous mes fans sur internet. Depuis le premier jour  de notre rencontre, elle me remplie de joie. Près d’elle je me sent encore plus fort ; je l’aime tout simplement.

VISION JEUNES : Lors d’un festival en Belgique tu aurais séduis le groupe sexion d’assaut, quelles sont vos relations ?

YORIKEN : je n’ai  jamais rencontré les membres du groupe sexion d’assaut mais ils font un très beau parcours on se sent fier d’être Africain quand on les écoute. J’aime bien leur musique d’ailleurs j’ai offert leur album (L’APOGEE) comme cadeau de fin d’année à ma fille qui les adore; j’espère que nos chemins vont se croiser bientôt.

 VISION JEUNES : A un moment donné il y’avait une embrouille entre Dianas et toi  qu’en est il aujourd’hui ?

YORIKEN : Entre Dianas et moi tout est ok le public avait mal compris ce qui s’est passé à Conakry. Depuis on s’est revu à mon premier concert en Belgique où on a partagé la même scène et dans les coulisses on n’a pas arrêté de rigoler.

 VISION JEUNES : Etant donné que la Belgique n’est pas un pays de rap ne penses tu pas que tu aurais eu une grande place et joué un rôle important dans le rap guinéen ?

YORIKEN : Peu importe la couleur; la race, l’endroit ou l’on vit, le plus important est le meilleur que l’on donne de soit même. La Belgique est un pays ouvert à toutes les musiques du monde et ce mélange me permet d’ouvrir mon esprit vers un niveau plus élevé,  faire connaitre le rap guinéen est un des objectif que je me suis fixé.

VISION JEUNES : A quand ton prochain album et ton retour au bled ?

YORIKEN : Mon album solo sera pour 2013 et je pense le sortir d’abord en Guinée : l’attente a été longue mais j’espère que les fans ne seront pas déçus.

VISION JEUNES : Dans ton single TAADJASINAN, est-ce une réponse à quelqu’un qui ta maltraité ou trahi ?

YORIKEN : je suis à l’écoute de mon public on dialogue j’aime échanger avec lui car c’est lui qui m’inspire. Aussi le thème de mes chansons est souvent le reflet de ce que les gens me racontent sur leur vie, il n’y a donc pas une histoire personnelle  dans le titre  TAADJASINAN.

VISION JEUNES : Quelle est ta relation avec les autres artistes guinéens ?

YORIKEN : j’ai des très bonnes  relations avec les autres artistes guinéens qui ont compris qu’il fallait s’unir pour  arriver à faire changer les choses et ainsi à lever la barre plus haute.

 VISION JEUNES : Quels sont tes projets d’avenir

YORIKEN : entre autre mon premier mon album solo, mon  retour en Guinée, la sortie nationale de l’album et la concrétisation des projets de Methodik.

VISION JEUNES : Quel est ton mot de la fin à l’endroit de tes fans ?

YORIKEN : A tous ceux qui m’ont tenu la main et continuent de croire en moi, a tous  ceux qui m’ont quitté  en ce mois beni que Dieu leur accorde le paradis et ne cesserai jamais de prier pour eux. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu malgré le silence de ces 3 ans  à toute la famille METHODIK peace.

 

Commenter

Commenter

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

*