Home / ACCUEIL / le nouvel album du groupe banlieuz’art en circulation avant la sortie officielle
le nouvel album du groupe banlieuz’art en circulation avant la sortie officielle

le nouvel album du groupe banlieuz’art en circulation avant la sortie officielle

blzLa musique guinéenne est confrontée à plusieurs problèmes qui l’empêche d’avoir un grand impact sur le plan international et empêchant nos artistes de vivre de leur  art.

Ces problèmes sont entre autres : la faiblesse du niveau d’instruction des artistes, le manque de professionnalisme, le manque d’infrastructures et l’absence des grands labels de production à l’image des pays de la sous région.

Pourtant BANLIEUZ’ART  est considéré comme l’un des groupes le plus professionnel de la Guinée de par sa maturité, le sens de leurs textes, lorsque l’on sait qu’ils ont fait deux concerts d’affilés lors de la sortie de leur premier opus en février 2010 et raflé 4 prix à la 9e édition de la k7 d’or.

Comment les sons du nouvel album du groupe qui n’est pas encore sur le marché se sont retrouvés avec les gens ?

Serait-ce par manque de professionnalisme ou par distraction peut être ?

Revenons en  décembre 2009 avant la sortie de l’album kounfayakoun lors d’une interview accordée au journal l’AIGLE u mensuel scolaire, Konko Malela avait déploré le fait que plusieurs de leurs tubes se  retrouvent avec les gens sans qu’ils ne se rendent compte  et cela avait d’ailleurs retardé la sortie de l’album.

Cette fuite aurait servie de leçons au groupe mais hélas !

Revenons à notre enquête.

 Au mois de mai dernier dans une interview accordée à vision jeunes l’un des membres du groupe affirmait qu’ils avaient déjà fait plus de 10 titres du nouvel album et qu’ils profiteraient de leur tournée européenne pour faire des titres afin de compléter l’album qui en principe doit sortir pendant les vacances.

Aujourd’hui la plupart des titres de ce nouvel album circulent dans les téléphones à Conakry.

Ces sons seraient dans les téléphones  de deux sociétaires du groupe ainsi que certains membres de la structure Meurs Libre Prod.

Selon notre source les sons ont été transférés par l’un des membres du groupe dans le téléphones d’une fille avec la quelle il aurait une relation et aurait donné la ferme consigne de ne donner les sons à personne. Et ce même artiste aurait chassé son petit avec le quel il dormait parce que celui-ci aurait distribué un morceau du nouvel album. La fille ayant reçu les sons  serait miss et selon sa petite sœur les sons sont codés et non transférables.

Beaucoup vont se poser la question à savoir quel serait l’impact de cette fuite mais pour quoi sortir un album que tout le monde  a déjà écouté.

Faut –il recomposer un album ou faire des retouches de celui que les gens disposent.

Affaire à suivre….

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Scroll To Top