Home / ACCUEIL / BANLIEUZ’ART ” cet album a changé notre vie”
BANLIEUZ’ART ” cet album a changé notre vie”

BANLIEUZ’ART ” cet album a changé notre vie”

blzDepuis leur rencontre, Souleymane Sow et Adoul Aziz Bangoura forment incontestablement le meilleur groupe de musique urbaine e Guinée. Leur 1er album Kounfayakoun sorti le 14 février connait un succès énorme tout en raflant 4 prix à la 9e édition de la cassette d’or. Depuis leur quotidien a changé, les deux originaires de la haute banlieue de Conakry préparent la sortie de leur 2e opus prévue pendant les vacances au retour de leur tournée Européenne. La rédaction de vision jeunes a rencontré Marcus Garvey dans les locaux du studio Mach Allah pour nous en dire plus sur l’état d’avancement de leur préparatif :

VJ : Bonjour Marcus Garvey
Marcus 
: Bonjour vision jeunes ainsi que les milliers de fans de Banlieuz’art et de la musique urbaine de Guinée en général.

VJ : Soul et toi vous former  une complémentarité exceptionnelle, peux-tu dire à nos lecteurs comment l’histoire est née entre vous ?
Marcus : La fameuse rencontre remonte en 2004, Soul était au Sénégal et moi ici en Guinée.
Mais nous avions des amis communs, comme chacun de nous bossait de son coté, on me parlait souvent de lui et lui la même chose, et un beau jour il a débarqué à Conakry. Depuis ce jour on a crée beaucoup de vibes et on continuera à le faire ensemble.

VJ : Votre premier album Koun fayakoun sorti en Février 2010 avait connu un succès énorme avec 4 prix  lors de la 9e édition de la cassette d’or. Qu’a-t-il changé dans votre vie ? Marcus : Je dirai que cet album a changé beaucoup de choses dans la vie du groupe, que ce soit du coté financier, mental et même notre musique a changé depuis, car on travaille tous les jours pour donner quelque chose de nouveau. Comme tu le vois on ne peut plus être comme avant, aller partout sans être calculé par les gens, jouer au Foot dans le quartier avec les potes et le moindre geste déplacé que tu feras  risque d’être interprété autrement. C’est parfois compliqué.
 

VJ : Parlant de changement financier, votre musique vous fait-elle vivre et à combien on peut estimer la fortune de Banlieuz’art?
Marcus : Pas forcement, la musique ne paie  pas chez nous, malheureusement car on ne peut pas toucher les cachets  qu’on devrait. On a des amis à l’extérieur qui pourtant ne sont pas mieux que nous, mais ils gagnent mieux parce que la musique a plus de la valeur chez eux. Par rapport à la fortune, Blz a quelque centaines de millions dans son compte et chacun de nous a son propre compte.
 

VJ : Votre 2e album était attendu le 14 Février dernier, pourquoi n’est-il pas sortie et à quand la prochaine sortie ?
Marcus : D’abord si on a pas sorti l’album le 14 Février  date du 2e anniversaire de la sortie de koun fayakoun, c’est parce qu’en Janvier on était entrain de travailler sur le nouvel album du coté du Ghana, et 10 titres ont été cuisinés là-bas, mais ces 10 titres sont insuffisants pour nos Fans qui ont beaucoup attendu, c’est ainsi qu’on a décidé de faire des sons ici et au moi de mai nous irons en Europe pour en faire d’autres pour donner un album qui répond à l’attente, car tout le monde se pose la question à savoir si on pourrais faire un album comme le premier. En fait pour la sortie ça sera pendant les vacances après notre tournée  Européenne.

VJ : Avec le talent que vous avez, est ce que vous ne vous contentez pas du stricte minimum que vous gagner ici pour ne pas viser plus haut où avoir une carrière internationale ?
Marcus : non pas du tout, le problème est qu’il n ya pas de grandes  maison de production en Guinée comme au Ghana, au Sénégal… qui peuvent mettre  de gros moyens sur l’artiste, nos managers sont toujours connectés pour voir si on peut trouver des connexions avec une grande maison Européenne ou Américaine. On a toujours envi de se trouver dans un label de renom comme  nouvelle donne, Sony…et on espère que cela viendra car seul le travail paie.
VJ : Sur qu’elle base travaillez-vous avec Meurs Libre Prod avec qui vous êtes  depuis le premier album ?

Marcus : Bon ! On a un contrat très professionnel avec MLP ! C’est un contrat de deux albums à l’espace de trois ans. Cela fais déjà 2 ans depuis la sortie du premier album et bientôt la sortie du 2e, après cette sortie le contrat sera à terme, et là on verra si on va le renouveler ou pas.

VJ : Souvent on accuse Soul d’être violent avec des bagarres et tout le reste, est ce qu’en tant qu’artiste confirmés cela ne terni pas votre image?

 Marcus: Nous savons tous que l’Afrique a sa valeur, Soul est le fils unique de sa mère, ces parents ont d’autres enfants, ce n’est pas facile pour un fils unique de réussir dans une famille africaine où ta mère a des coépouses et tout. Le comportement de Soul m’étonne personnellement car je sais qu’il n’est pas comme ça, au début on était en Banlieue où on a passé de longues années, on est venu en ville on a sorti l’album tout allait bien, pourquoi c’est maintenant que toutes les mauvaises choses anormales commencent. Soyez certains qu’on trouvera une solution et les choses iront bien car l’Afrique est un monde de fétiches.

VJ : Quelle sera la couleur du nouvel album et son titre ?

Marcus: Beuh ! Blz revient avec le même style acoustique vibes avec plus de maturité cette fois-ci, on n’a pas envi de changer car cette couleur de Blz est aimée par les gens et sans abus nous projetons d faire de featuring avec salif Keita, Baba Mal…

L’album s’appellera encore koun fayakoun car il n’y a pas plus fort que Dieu, seulement  un sous titre viendra s’ajouter.

VJ : Marcus ou Soul est marié, ou un projet de mariage en vue ?

Marcus: On n’est pas marié et on ne compte pas le faire pour le moment, on va travailler d’abord pour avoir de l’argent, le mariage viendra après car c’est une chose très compliquée.

VJ : Ton mot de la fin ?

Marcus : Ben ! Juste faire un big up à tous ceux qui nous soutiennent, à nos Fans qui malgré qu’on n’était pas  dans la circulation mais  sont resté avec nous, merci également à Vision Jeunes et à la jeunesse Guinéenne. Et bientôt le nouvel album rester patient, big up à la Guinée.

Commenter

Commenter

l'info Guinée

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

*

Scroll To Top